L’institut de recherche et d’actions pour la santé des femmes – IRASF

L’IRASF : l’évolution du groupe Facebook « Stop à l’impunité des violences Obstétricales »

L’Institut de Recherche et d’Actions pour la Santé des Femmes est une association loi 1901 formalisée en mars 2017 après l’évolution du groupe facebook créé en 2015 : Stop à l’impunité des violences Obstétricales (S.I.V.O), qui compte plus de 3 800 membres.  

Les buts généraux de l’Institut de Recherche et d’Actions pour la Santé des Femmes, sont de lutter contre les violences obstétricales et gynécologiques au sein du système de santé français et international.  

Nous nous sommes données pour mission d’étudier les origines et les conséquences de cette violence sur la globalité de la vie des femmes et de produire des données au sein de l’équipe de l’Observatoire des violences obstétricales et gynécologiques.  

Notre volonté est d’étudier les origines, les mécanismes et les conséquences des violences obstétricales et gynécologiques  pour proposer des préconisations d’amélioration aux femmes usagères et aux institutions médicales.

Le collectif Stop à l’Impunité des Violences Obstétricales : S.I.V.O

Le collectif Stop à l’Impunité des Violences Obstétricales S.I.V.O, est un regroupement de femmes victimes de violences obstétricales et gynécologiques. Celui-ci s’est constitué en janvier 2015, par une poignée de femmes qui avaient décidé de briser le silence, sur les conditions entourant leur suivi gynécologique et leur suivi obstétrical.

Notre action au sein du Collectif SIVO, est un appel au dialogue, à la recherche et à la défense des droits relatifs à cette question importante de santé publique et de droits de la personne.

En Mars 2017, ce collectif va évoluer et se formaliser en association qui sera nommée l’Institut de Recherches et d’Actions pour la Santé des Femmes : IRASF, et qui porte en son sein, l’observatoire des violences obstétricales et gynécologiques et le collectif des femmes.

Vous avez été victime de violences obstétricales et/ou gynécologiques ?

Parlez-en sur le groupe Stop à l’Impunité des Violences Obstétricales

Nous souhaitons apporter : soutien, écoute, informations, orientations en matière de santé physique et mentale, orientations en matière d’informations juridiques et sociales, par des moyens techniques et humains auprès des femmes ou des personnes. 

L’IRASF s’est construite en se basant sur les cinq recommandations de l’OMS dans sa déclaration de 2014 « La prévention et l’élimination du manque de respect et des mauvais traitements lors de l’accouchement dans des établissements de soins »

préconisations provisoires de l’IRASF et du SIVO contre les violences obstétricales et gynécologiques

Préconisations provisoires contre les violences obstétricales et gynécologiques

Octobre 2017, l’IRASF publie ses premières préconisations pour lutter contre les violences obstétricales et gynécologiques. Suite à cela, le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes a auditionné les Co-Présidentes.

En savoir plus