Association de lutte contre l’hyperémèse gravidique

hyperémèse gravidique

Association de lutte contre l’hyperémèse gravidique

Association de lutte contre l’hyperémèse gravidique 2238 1580 IRASF - Institut de Recherche et d’Actions pour la Santé des Femmes

L’association de lutte contre l’hyperémèse gravidique milite contre les vomissements intenses de la grossesse récemment mise en lumière par la princesse Kate middleton qui malheureusement en a souffert !

Cette pathologie qui peut durer toute la grossesse est totalement ignorée et minimisée. Elle induit beaucoup de mépris de la part des personnels soignants et de l’entourage des patientes ! Manque de soins, ignorance des symptômes, difficultés de reconnaissance, traitement inexistant…
l’HG souhaite faire connaître la maladie afin que les conditions des femmes enceintes atteintes changent et qu’elles obtiennent enfin les soins et l’aide qu’elles méritent.

l’HG a pour but de les aider et de les soutenir pendant cette période si délicate puisqu’il s’agit quand même de la 2nde cause d’hospitalisation pour les femmes enceintes.

Déshydratation sévère, dénutrition, hallucination, dépression, perturbation hépatique, pouvant aller jusqu’au coma.

Les conditions de prise en charge de ces femmes en France sont révoltantes !

Mise à l’isolement, hospitalisation inutile en psychiatrie , manque de considération, mépris des médecins et personnels soignants, de l’entourage, des employeurs, de l’administration. Méprisées, ignorées, critiquées, ces femmes se retrouvent en errance totale, qui les poussent à l’IVG non désiré pour mettre fin au calvaire.
Pathologie inconnue et minimisée : Aucun traitement réel n’existe en France puisqu’il n’y pas de recherches contrairement aux États Unis.

Il est temps de faire cesser ce scandale.

La parole commence à s’ouvrir sur la page de l’association alors n’hésitez pas à aller lire les témoignages !

2 commentaires
  • Bonjour, j’ai souffert dhypereme lors de mes 2 grossesses. La seconde grossesse a été légèrement moins pénible mais le traumatisme reste ancrée. Grosse perte de poids, impossibilité de rester debout même assise la seule posture qui m’était tolérable était allongée. Donc perte de muscle, vomissements perpétuelle, changement de mon odeur personnel qui me faisait également vomir. Se laver les dents même sans dentifrice e te ait une épreuve. La seule que je supportais était l’eau glacée… Je rêve d’avoir un troisième enfant mais C un choix rendu difficile par cette maladie.
    Basma

  • Bonjour vous avez eu beaucoup de courage
    Merci de votre témoignage
    n’hésitez pas à vous rendre sur notre site internet ou sur la Page Facebook de l’association, nous avons également un groupe de discussion.
    Aujourd’hui nous mettons en place des supports et une aide aux femmes qui souhaitent envisager une grossesse.
    Audrey. T
    Présidente de l’association HG.