Comment reconnaître les premiers symptômes du cancer de la prostate ?

Quels sont les premiers symptômes du cancer de la prostate ?

Le cancer de la prostate se présente comme l’un des plus fréquents dans le monde, touchant exclusivement les hommes. Contrairement à d’autres formes de cancer, celui de la prostate est généralement peu agressif et répond bien aux traitements. Certains signes permettent de le reconnaître rapidement, ce qui aide à le prévenir rapidement. Zoom dans cet article sur les premiers signes du cancer prostatique.

Définition du cancer de la prostate

Le cancer prostatique est une petite tumeur dite maligne qui se développe à partir des cellules de la prostate. Il s’agit d’un organe du système urinaire et reproducteur masculin. Bien qu’il existe différentes formes de cancer prostatique, l’adénocarcinome est certainement le plus courant. Notez qu’une tumeur maligne se caractérise par sa croissance incontrôlable et rapide, qui peut mettre en danger le bon fonctionnement de tout le corps. 

Définition du cancer de la prostate

Contrairement à une tumeur bénigne qui reste confinée à une zone précise du corps, une tumeur maligne, quant à elle, se propage facilement aux tissus environnants. Elle peut se propager dans d’autres zones du corps (au stade métastatique). Toutefois, la plupart des cancers touchant la prostate évoluent lentement et sont moins agressifs que d’autres formes de cancer. De plus, ils ont rarement tendance à se propager à d’autres régions, ce qui réduit le risque d’infection urinaire grave pour le patient. 

Les premiers signes annonciateurs du cancer prostatique

Les premiers signes annonciateurs du cancer prostatique

Le premier signe annonciateur du cancer de la prostate est l’envie fréquente et urgente d’uriner de manière anormale. Les mictions peuvent être difficiles, douloureuses, et souvent accompagnées de brûlures ou de gênes. Il existe encore d’autres signes à prendre en compte, notamment :

  • Les traces de sang dans l’urine ;
  • Des tumeurs au niveau de la vessie ;
  • Des douleurs au niveau du bas du dos ;
  • Les traces de sang dans le sperme ;
  • Des douleurs ou des irritations dans la zone pelvienne.

On note également des impressions anormales, telles que la sensation de ne pas avoir complètement vidé sa vessie après avoir longuement uriné. De plus, il faut retenir l’incontinence urinaire parmi les signes fréquents du cancer prostatique. 

Quid du dépistage du cancer de la prostate ?

Quid du dépistage du cancer de la prostate ?

Être vigilant quant aux premiers symptômes du cancer de la prostate n’est malheureusement pas suffisant pour détecter le mal à un stade précoce. Les dépistages individuels sont bien plus efficaces à cet égard et devraient intéresser les hommes ayant plus de 50 ans. De même, les hommes présentant des facteurs de risques, peu importe leur âge, devraient faire un dépistage individuel. Cependant, bien que le dépistage précoce permette de détecter rapidement la maladie, il n’a pas d’impact significatif sur la mortalité.

Son objectif principal est la détection d’une tumeur cancéreuse bien avant l’apparition des signes visibles de la maladie. On peut donc dire qu’il permet au patient de prendre des mesures pour rester en bonne santé. Les dépistages individuels les plus connus sont la mesure du taux de PSA et le toucher rectal. Dans l’un ou l’autre des cas, ces tests permettent d’obtenir en peu de temps des résultats optimaux pour savoir si une personne est atteinte ou non du cancer de la prostate. 

Articles similaires

4/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *