gynécologue

Je suis inquiète pour toutes les adolescentes qui, comme moi, vivront leur premier examen de cette manière

Je suis inquiète pour toutes les adolescentes qui, comme moi, vivront leur premier examen de cette manière 1900 300 IRASF - Institut de Recherche et d’Actions pour la Santé des Femmes

TÉMOIGNAGE ANONYME #violencesgyneco  Date des faits : Janvier 2011 – Hôpital St Elisabeth à Namur en Belgique – Profession : étudiante J’avais 15 ans lors de mon premier examen chez une gynécologue, je n’ai eu droit à aucune explication, ni au moment de me déshabiller, ni quand je l’ai vue dérouler un préservatif sur sa…

lire plus

SIM37 – l’IRASF maintient sa position et alerte sur l’inutilité de cet examen

SIM37 – l’IRASF maintient sa position et alerte sur l’inutilité de cet examen 1920 1129 IRASF - Institut de Recherche et d’Actions pour la Santé des Femmes

À la date du 16 février 2019, nous avons été contactés successivement par une agence de communication, représentante du Dr Olivier Ami et de la société BabyProgress et un avocat, tout aussi représentant du Dr Olivier Ami et de la société BabyProgress. Hormis l’intervention à caractère intimidant de ces nouveaux protagonistes, nous attendons toujours les…

lire plus

Une pratique commerciale au service de la césarienne : le SIM 37

Une pratique commerciale au service de la césarienne : le SIM 37 1920 1280 IRASF - Institut de Recherche et d’Actions pour la Santé des Femmes

Une coprésidente mise en examen Suite à cette alerte, le Dr Olivier Ami a décidé de porter plainte contre l’une de nos Coprésidentes pour diffamation. Afin de répondre à cette accusation et continuer à défendre le droit des femmes, nous devons engager un.e avocat.e. Soutenez-nous !Comment inventer un examen médical infondé et non reconnu par…

lire plus
Consentement épisiotomie ventouse

« Elle dit, énervée : allez c’est bon je la fais. Et elle me découpe… »

« Elle dit, énervée : allez c’est bon je la fais. Et elle me découpe… » 1920 1281 IRASF - Institut de Recherche et d’Actions pour la Santé des Femmes

Vendredi 29 juin 2018, France Info diffuse un témoignage de violences obstétricales pour parler de la remise du rapport du HCE. Abigaëlle, membre de notre groupe Stop à l’Impunité des Violences Obstétricales, témoigne. Son témoignage étant raccourci pour les besoins de la radio, nous vous proposons de l’écouter puis de le lire en entier. TÉMOIGNAGE ANONYME #balancetonaccouchement Accouchement…

lire plus
témoignage violences obstétricales

« Alors la sage-femme s’énerve, me monte sur le ventre, les fesses à 10cm de mon nez »

« Alors la sage-femme s’énerve, me monte sur le ventre, les fesses à 10cm de mon nez » 1000 668 IRASF - Institut de Recherche et d’Actions pour la Santé des Femmes

Jeudi 30 mai 2018, Le Vif , publie un article intitulé « Docteur, les femmes c’est pas du bétail ! » . Céline, membre de notre groupe Stop à l’Impunité des Violences Obstétricales, témoigne. Son témoignage étant raccourci pour les besoins de l’article, nous vous proposons de le lire en entier. Je ne sais plus la date exacte ? Je…

lire plus
maltraitance pour quelques minutes

Maltraitance pour quelques minutes…

Maltraitance pour quelques minutes… 987 395 IRASF - Institut de Recherche et d’Actions pour la Santé des Femmes

Le groupe Tais toi et pousse est un espace de parole pour les victimes de violences obstétricales et gynécologiques en Polynésie Française. Son administratrice a posté un témoignage révélateur… Nous la remercions d’avoir accepté sa diffusion sur notre page. Témoignage de soignant “ Durant mes études, je suivais une gynéco d’une cinquantaine d’années durant un…

lire plus
Témoignage VOG Sonia

Le témoignage de Sonia : des commentaires affligeants

Le témoignage de Sonia : des commentaires affligeants 2886 1696 IRASF - Institut de Recherche et d’Actions pour la Santé des Femmes

Le 8 mars 2018, Sonia, avec courage, était venue dénoncer les Violences Obstétricales et gynécologiques qu’elle avait subi pendant son accouchement. Les commentaires haineux sous la vidéo publiée (Yahoo et facebook) nous rappellent que :  Les violences obstétricales ne sont pas encore comprises par le corps médical ET le grand public  Les violences obstétricales ont…

lire plus

Le Grip Finlandais réduit fortement les risque d’épisiotomie. Cela n’a donc rien à voir avec la volonté du praticien. Le ton est donné…

Le Grip Finlandais réduit fortement les risque d’épisiotomie. Cela n’a donc rien à voir avec la volonté du praticien. Le ton est donné… 2550 1586 IRASF - Institut de Recherche et d’Actions pour la Santé des Femmes

Sur ce site Internet, le Dr Paul Châtel met en avant (ou plutôt, « fait la promotion » : tout le site met l’accent sur « accoucher sans épisiotomie », une technique de référencement pour attirer les futures parturientes…) de la technique du Grip Finlandais. Un article introduit par ce titre « Un accouchement avec la méthode du Grip Finlandais…

lire plus
témoignage bfm violences obstétricales

« Il m’a jeté le bébé sur le ventre. » Les violences obstétricales dénoncées dans un livre

« Il m’a jeté le bébé sur le ventre. » Les violences obstétricales dénoncées dans un livre 980 540 IRASF - Institut de Recherche et d’Actions pour la Santé des Femmes

Jeudi 5 octobre 2017, BFMTV annonce la sortie du “Livre noir de la gynécologie”, de Mélanie Déchalotte (Edition First) . Tatiana, membre de notre groupe Stop à l’Impunité des Violences Obstétricales témoigne. Son témoignage étant raccourci pour les besoins du reportage télévisé, nous vous proposons de le lire en entier à travers le courrier qu’elle…

lire plus
témoignage Ania VOG

Violences obstétricales : « On est comme un objet, ce n’est plus notre corps, ni nos décisions »

Violences obstétricales : « On est comme un objet, ce n’est plus notre corps, ni nos décisions » 1082 600 IRASF - Institut de Recherche et d’Actions pour la Santé des Femmes

Mercredi 4 octobre 2017, c’est avec ce titre que BFMTV aborde le sujet des violences obstétricales. Ania, membre de notre groupe Stop à l’Impunité des Violences Obstétricales est sollicitée pour témoigner. Le reportage est court (moins de 2 minutes) et ne reflette pas totalement le vécu d’Ania. Pour bien comprendre et rétablir la vérité, nous…

lire plus